8 mai 2017

NÎMES : Les Toqués D'Oc dans les Arènes

Bonjour à tous et à toutes !

Aujourd’hui, je viens vous raconter l’expérience des Toqués D’Oc, événement culinaire et gastronomique qui a pris place, en ce Lundi 8 Mai, dans les Arènes de Nîmes.

Les plus grands chefs de la gastronomie gardoise (Michel Kayser, Jérôme Nutile, Fabien Fage et Serge Chenet) ont souhaité mettre en avant le meilleur du terroir du département à travers ce rendez-vous. Pour les accompagner, ils ont invités quelques autres chefs (comme Vincent Croizard, Damien Sanchez du restaurant récemment étoilé, le Skab), et ont concocté le « Menu Via Gusto Palimpseste I ».

En direct, chacun dans leur stand, les chefs et leur brigade ont conçu leur différent plat à base de produit des alentours pour les servir aux quelques 480 participants. Et en plus d’avoir dix chefs étoilés, meilleurs ouvriers de France etc… Nous avions également eu droit à dix vignerons de la région !



Le principe était très simple. Dès votre arrivée, on vous remet un chapeau (très important vu le temps) et surtout vos tickets pour chaque plat du menu. On vous place autour d’une table avec d’autres participants et puis vous allez vous servir aux différents stands. Les chefs sont vraiment accessibles et là pour répondre à toutes vos questions !!

Les Entrées

La Composition de Tomates de Michel Kayser de chez Alexandre



Pour moi, ce fut l’entrée la plus légère, la plus fraîche et la plus adaptée à ce genre d’événement. Il s’agissait de tomates fraîches coupées en cube et d’une crème mousseuse à base d’eau de tomates. Un régal !

Michel Kayser (chef vraiment gentil, qui se baladait à travers les tables, qui n’hésite pas à vous interpeller pour savoir si tout va bien…) détient un restaurant deux étoiles à Garons, Chez Alexandre, depuis 1983. Sa cuisine réinvente les produits de la région et les sublime. Le cadre du restaurant est vraiment agréable !

L’Asperge dans tous ses états de Damien Sanchez du SKAB.


Tout est dit dans l’intitulé de cette entrée. On retrouve une mousse d’asperges, une crème d’asperge, un biscuit au sirop d’érable avec une asperge surprise à l’intérieur… Bref de l’asperge ! Et cette entrée est ma seconde favorite !!

Damien Sanchez a ouvert son restaurant le SKAB à Nîmes en 2012 et s’est vu attribuer une étoile en début d’année 2017. Nîmois, il a fait ses preuves dans la région au côté de chefs comme Jérome Nutile. Plus jeune, il a été couronné Meilleur Apprenti du Gard. Et maintenant, il fait parti des grands chefs du Gard !

Petits Gris de Cyril Santos du chef Julien Lavandet du restaurant La Table 2 Julien



Cette entrée-ci est troisième dans mon classement ! Dans notre assiette nous avions des escargots Petits Gris ainsi qu’une mousse / purée à base de petits pois. Le mélange était vraiment très bon !

Julien Lavandet est originaire d’Uzès. Après avoir travaillé un peu partout dans le monde, il a tenu pendant près de de dix ans le restaurant La Table 2 Julien à Montaren-Et-Saint-Médiers, village proche d’Uzès. Et maintenant, il a ouvert une seconde adresse, L’Artémise, située dans Uzès même.

L’œuf « basse température » de Serge et Maxime Chenet de chez Entre Vigne et Garrigue



Cette entrée était servie avec une purée de petits pois, une réduction de vin des Costières et une espuma d’amandes grillées de Provence. Je n’ai pas tellement aimé la texture de l’œuf cuit de à basse température par contre l’accompagnement était vraiment très bon !

Serge Chenet est un chef possédant les titres de Meilleur Ouvrier de France et de Maître Cuisinier de France. Après un grand parcours dans plusieurs établissements du monde, il est revenu posé ses valises à Pujaut, au restaurant Entre Vigne et Garrigue où il est secondé par son fils.

Les plats


Carré de Porc de la ferme Beauregard snacké de Vincent Croizard du restaurant Croizard



Ce plat était également composé de caillette végétale sous forme de petite ballotine et d’huile d’olive à la menthe poivrée. J’ai beaucoup aimé la caillette végétale qui avait une texture vraiment étonnante, comme une farce. De plus le porc était délicieux, la cuisson était très agréable, donc bravo !

Vincent Croizard est originaire de Nouvelle Calédonie. Mais c’est à Nîmes, en 2006, qu’il a décidé d’ouvrir son restaurant à son nom et surtout à son image. Il obtient une troisième toque au Gault & Millau en 2011 et fait parti, avec six autres chefs de France, des « Grands de Demain ». Il est également président de la Confrérie des Restaurateurs de Métiers du Gard.

Seiche farcie rouille de coco de Michel Benet, traiteur La Vallergue



Ici, nous avions, un encornet farci accompagné d’haricots blancs. Mélange étonnant mais qu’est-ce que ce plat était bon ! La farce était vraiment excellente, l’encornet très bien cuit, et ce mélange entre les haricots et la rouille sortait de l’ordinaire.

Michel Benet est tout simplement le troisième meilleur traiteur de France. A la tête de Traiteur La Vallergue à Avignon, il aime allier la tradition à la modernité. Il a également été, à plusieurs reprises, finaliste des Meilleurs Ouvriers de France.

Cromesqui de Taureau de Camargue de Jérôme Nutile du restaurant du même nom

Vous allez devoir faire preuve d'imagination car... J'ai oublié de prendre cette assiette en photo. Imaginez, un cube fris avec à l'intérieur le taureau, et une pique sur le dessus. Le tout, posé sur une espuma blanche... Vous l'avez en tête ? 

Ce cromesqui de taureau AOP de notre belle Camargue était accompagné d’une espuma de pomme de terre des sables. Et bien ce plat fut mon coup de cœur. Je pense que j’aurais pu en manger une dizaine ! On avait une texture croquante et fondante, le taureau était préparé à la St Gilloise (avec entre autre de l’anchois, des olives…) et franchement, c’était un régal !!!

Jérôme Nutile il a : deux étoiles à son compteur pour le restaurant L’Hostellerie du Castellas près du Pont-Du-Gard, la mention Meilleur Ouvrier de France et son nouveau restaurant (et brasserie) Jérome Nutile dans un mas près du périphérique (chemin du Mas Boudan) de Nîmes sacré d’une étoile, un an à peine après l’ouverture. Rien que ça…

Blanc de Cabillaud de Fabien Fage du Prieuré.

Ce plat était également accompagné d’algues marines, de beurre sucs de coquillage et de pulpe de citron confit… Tout ça semble bon hein ? Et bien tellement bon que malheureusement je n’ai pas pu y gouter ! Les avis avaient l’air plutôt unanime à la table, le plat était très bon !

Originaire de Arles, il a été formé dans les plus grands restaurants (Le Meurice, Le Ritz, chez Bernard Loiseau)… C’est en 2007 qui s’installe au Prieuré, restaurant le long du Rhône à Villeneuve-Lès-Avignon. Et en 2010, il a, lui aussi, rejoint le camp de chef étoilé !

Le fromage

Sébastien Granier a proposé une assiette de fromage « Fraîcheur de Pélardon entre Exotisme et Olives ». Je n’en ai pas mangé afin de garder une petite place encore pour le dessert. Mais la présentation était très jolie !

Après avoir travaillé au Spinaker au Grau Du Roi et dans d’autres restaurants Nîmoises, il a ouvert son propre établissement, Aux Plaisirs des Halles rue Littré à Nîmes. Si vous avez envie de bien manger, avec un esprit gastronomique dans votre assiette mais sans vous ruiner, je ne peux que vous conseiller ce restaurant.


Le dessert


Et pour finir, nous avions eu une « Farandole » par Pierre Francin de la pâtisserie du même Nom.
Nous avons pu finir ce menu, par une touche de fraicheur avec ces fraises. Entières, en colis, mélangées à une sorte de panacotta, ce dessert était parfait pour cloturer le repas. J’adore les fraises, j’adore les desserts, alors forcément, ravie par ce dernier plat !

Pierre Francin a travaillé au côté de Mr Conticini afin de reprendre les rênes de la pâtisserie d’Anton, place de la République. En 2014, il rouvre, après rénovation, sous son propre nom. Il a gardé les classiques de l’ancienne pâtisserie tout en y ajoutant sa touche personnelle.

Et enfin, pour finir sur le Café, il nous était servi par Café Nadal, une institution nîmoise que vous pouvez retrouver aux Halles ou dans leur boutique rue St Castor. Je ne juge que par eux maintenant…



Pour finir, je vais vous citer les dix vignerons qui ont agrémenté les plats des chefs avec leur vin. Je n’ai pas pu tous les goûters vu qu’il fallait conduire, mais pour le peu que j’ai pris, les vins blancs étaient délicieux.
  • Château Beaubois à Franquevaux
  • Château de Campuget à Mandue
  • Domaine Chabrier et Fils à Bourdic
  • Clos des Centenaires à Gallician
  • Domaine de Malaïgue à Uzès
  • Château de l’Ermitage à St Gilles
  • Domaine de Montfaucon à Montfaucon
  • Domaine Mourgues du Grès à Beaucaire
  • Château de Nages à Caissargues
  • Château d’Or et de Gueules à St Gilles

Et pour tout ceci, il faut compter environ 65 euros par personne. Je trouve le prix vraiment correct au vu du cadre, mais aussi pour la qualité des plats des dix chefs et des dix vignerons.


J’ai envie de dire un grand bravo aux Chefs et à leur équipe pour l’organisation de cet événement. On s’est tous régalé je pense. De plus, pouvoir manger en plein milieu des Arènes de Nîmes est vraiment un privilège assez énorme !!

Si vous êtes de la région Occitanie, voici les prochains rendez-vous des Toqués D’Oc :
  •         aAlbi le 25 Juin
  •         Auch le 2 Juillet
  •         Toulouse le 17 Septembre (on y va que si Mr Chef Sarran nous fait l’honneur d’être de la partie !)
  •         Montpellier le 23 Septembre (et au pire, si on ne va pas à Toulouse, on se rattrapera sur cette date)
  •         Agen le 30 Novembre
  •         Et rendez-vous en 2018 pour Rodez et qui sait, peut-être Nîmes !!




J’espère que cet article vous aura plu et vous donnera envie de vous laisser tenter par les prochaines éditions. Je vous ai écrit ce post dès mon retour à la maison, car vraiment, j’avais envie de vous le partager directement avec vous !

Je vous dis à très vite pour un prochain article !!



4 commentaires:

  1. Effectivement, ce fut un moment exceptionnel. Et quel lieu magnifique pour déguster ces plats! Coup de coeur pour l'asperge, le cromesqui de taureau et la seiche! En espérant une deuxième édition...merci pour cet article et ces jolus photos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cromesqui était vraiment exceptionnel !! J'espère également qu'ils reviendront l'an prochain dans nos arènes !!!
      Merci à toi pour ton passage sur le blog :D

      Supprimer
  2. Bonjour , et merci pour ce très bon résumé. Nous avons été enchantés et ravis d'être présents dans ce lieu magique , les Arènes de Nîmes qui était à la hauteur d'un excellent repas gastronomique élaborés avec soin devant nos yeux en accord avec des vins très bons , nous avons été séduits par ce concept. Un grand merci aux chefs , aux organisateurs et à très bientôt !!!! Alain et Carole .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci à vous pour votre commentaire !
      Ce fut vraiment un moment hors du temps ! J'espère qu'ils reviendront à Nîmes :D

      Supprimer